De la part de la suggestion dans les comportements désirants

Nous relayons (trop) peu d’articles venus d’autres sources. Cet article intitulé « Boisson énergisante et alcool, un cocktail à risque… psychologique » paru dans The Conversation France, une revue quotidienne en ligne dont le mot d’ordre est « l’expertise universitaire, l’exigence journalistique », nous fournit une occasion de la faire.

Voici l’accroche-résumé qu’en propose Estelle Saget, chef de rubrique Santé Médecine de « The Conversation » :

Les boissons énergisantes comme Red Bull ou Rockstar sont largement consommées, en France et ailleurs dans le monde, en particulier par les jeunes. Elles contiennent des ingrédients stimulants comme la caféine ou la taurine, dont les effets suscitent des inquiétudes, plus encore en cas de mélange avec de l’alcool. De fait, des études concordantes montrent que ces cocktails augmentent le risque d’accident et de bagarres, comparé à la consommation d’alcool seul.

Une nouvelle étude apporte une explication inédite à ce phénomène. Réalisée par trois chercheurs en marketing et sciences comportementales, Pierre Chandon de l’Insead, Aradhna Krishna de l’université du Michigan (États-Unis) et Yann Cornil de l’université de Colombie-Britannique (Canada), elle montre que l’effet désinhibant des boissons énergisantes n’est pas physiologique, mais… fantasmé. L’image véhiculée par ces produits, à travers la communication des marques, donne aux jeunes gens une confiance en eux qui les pousse à se mettre davantage en danger. Des résultats qui interrogent sur la responsabilité des fabricants.

Ces expériences ne semblent pas sans rapport avec nos conceptions du désir mimétique.

Enfin le lien :

http://theconversation.com/boisson-energisante-et-alcool-un-cocktail-a-risque-psychologique-77017?utm_medium=email&utm_campaign=Des%20nouvelles%20de%20The%20Conversation%20pour%2010%20mai%202017%20-%2073475618&utm_content=Des%20nouvelles%20de%20The%20Conversation%20pour%2010%20mai%202017%20-%2073475618+CID_b752980dc2b6ba70660fc23ba9058770&utm_source=campaign_monitor_fr&utm_term=Boisson%20nergisante%20et%20alcool%20un%20cocktail%20%20risque%20psychologique

Une réflexion sur « De la part de la suggestion dans les comportements désirants »

  1. Si l’on veut tirer une part éducative ( au sens « ex ducere ») de la théorie mimétique il convient de s’interroger sur la proportion de libre arbitre présente en chacun de nous et qui me semble décliner de générations en générations. Faut-il s’étonner des comportements grégaires délétères qu’adoptent les victimes émissaires?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s