Les contributeurs

L’équipe des contributeurs est constituée par :

thierry-berlanda-blogThierry Berlanda. René Girard est le premier penseur contemporain que j’ai lu, à 18 ans, lors de la sortie de Des choses cachées depuis la fondation du monde. Mon enthousiasme n’a pas faibli depuis, même s’il n’est certes pas exclusif. Je passe ma vie à écrire des romans (publiés chez NL, De Borée et aux Editions du Rocher), des articles de philosophie (publiés dans la Revue des Cahiers jungiens de Psychanalyse, aux Presses Universitaires de Louvain, chez Peeters, et chez plusieurs autres éditeurs ou dans des revues), et à donner des conférences soit en milieu universitaire (Collège International de Philosophie, UCL, etc.), soit en entreprise (SADE, FAURECIA, SCHNEIDER, etc.)

j-m_bourdin-3Jean-Marc Bourdin. Né en 1956, j’ai découvert l’œuvre de René Girard à la fin des années 1970 par la lecture de Des choses cachées depuis la fondation du monde.  J’ai repris des études dans le seul but de faire une thèse sur un des points aveugles de la théorie mimétique, le domaine politique, thèse de philosophie que j’ai soutenue en septembre 2016 à l’université Paris 8. Elle est intitulée La Rivalité des égaux. La théorie mimétique, un paradigme pour l’anthropologie politique ? J’ai en outre publié, en décembre 2016 aux éditions Pétra (coll. Les Cahiers de l’ARM), Duchamp révélé. L’art contemporain à l’épreuve de la théorie mimétique.

leopold

Léopold Irion-Dewavrin, étudiant à Sciences-Po, s’occupe plus particulièrement des interviews de personnalités du monde politique, philosophique et littéraire qui ont été marqués par l’oeuvre de René Girard.

 

 

FIPA EDITION 2016François Hien. Né en 1982, cinéaste, écrivain et philosophe, j’ai lu Girard trop tard pour pouvoir le rencontrer en vrai. Il a changé ma vie. Je travaille encore à saisir comment et à quel point.

Christine Orsini. J’ai lu Mensonge romantique… en 1961, grâce à Michel Deguy et j’en ai été bochristineuleversée. J’ai participé au livre collectif, édité chez Grasset : René Girard et le problème du mal et au colloque de Cerisy qui a suivi (1983). J’ai publié aux éditions Retz La Pensée de René Girard en 1984. J’ai enseigné la philosophie (et le désir mimétique) à mes élèves et étudiants jusqu’en 2005. Actuellement, je travaille à l’écriture d’un Que sais-je? sur René Girard.

perretBernard Perret. Né en 1951, je suis socio-économiste, retraité de la fonction publique, auteur d’une dizaine d’ouvrages sur des thèmes variés – sociologie économique, écologie, anthropologie religieuse -, vice président de l’ARM et membre du comité de rédaction de la revue Esprit. Lecteur précoce de La Violence et le sacré, puis de Des choses cachées depuis la fondation du monde, j’ai recommencé à m’intéresser à René Girard il y a quelques années, non sans lien avec ma découverte de la théologie de James Alison, dont j’ai révisé la traduction de l’ouvrage Douze leçons sur le christianisme.


perso-1Emmanuel Portier. 
Né en 1964, et financier de formation, je suis trésorier de l’ARM. A titre professionnel, je co-dirige deux PME de conseil et services, spécialisées en problèmes de risques et de financement d’entreprises. Ma lecture, en 1987, de Des choses cachées depuis la fondation du monde et ma relation avec René Girard à cette occasion m’ont ouvert les yeux sur l’invasion du mimétisme et de la rivalité, dans la sphère professionnelle notamment, et ont définitivement modifié ma lecture du message chrétien. Je suis par ailleurs scénariste et essayiste.

————————————————————————–

gans

Eric Gans, Professeur de littérature à l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA), et premier étudiant de René Girard (1962), publie sur le site de l’ARM ses « Chroniques d’outre atlantique ».

Présentation de Eric Gans et de ses chroniques

————————————————————————–

D’autres contributeurs pourront être sollicités.