Florilège girardien dans « Age of Anger (L’ère de la colère) » de Pankaj Mishra

par Jean-Marc Bourdin

Faire une recension du foisonnant livre de Pankaj Mishra, comme promis, s’est avéré une tâche difficile. La réflexion de l’auteur débute au 18ème siècle pour nous mener jusqu’à notre monde confronté au terrorisme. Partant d’une opposition entre un Rousseau clairvoyant sur les désordres à venir de la modernité et altermondialiste avant l’heure et un Voltaire mondialisé méprisant la populace, s’intégrant aux élites européennes, conseiller des Princes tout en faisant fortune, l’auteur fait oeuvre de généalogiste tout en pratiquant un allègre anachronisme. Son but est de mettre au jour les tendances à l’oeuvre depuis trois siècles. Il nous informe sur le développement des suprématismes, notamment dans l’Inde du nationalisme hindou, au sein des mouvements slavophiles russes ou encore en exposant le rôle charnière joué par Atatürk dans la première moitié du 20ème siècle. Il expose les tentations et difficultés des élites mondialisées issues des pays en développement : l’évolution de l’Iran est à cet égard emblématique, Khomeiny étant un des premiers à masquer sa mimésis d’appropriation derrière une tradition ingénieusement réinventée et un style de vie authentiquement frugal. L’histoire planétaire reste toutefois centrée sur les idéologies et un des attraits de l’essai est de donner la parole aux poètes autant qu’aux acteurs de l’histoire.

Continuer à lire … « Florilège girardien dans « Age of Anger (L’ère de la colère) » de Pankaj Mishra »