Plutôt que le doigt qui la montre, regardons la lune avec Pierre-Yves Gomez

Nous avions parlé au début de l’année dans notre blogue de l’excellent essai de Pierre-Yves Gomez intitulé L’esprit malin du capitalisme (éditions Desclée de Brouwer). Dans le prolongement de cet ouvrage, il nous invite à voir dans le COVID-19 une « opportunité de réguler une machine économique spéculative devenue folle », article publié par le site Web Aleteia.

Ce faisant, il apporte des esquisses de réponses à des questions posées ici dans la dernière quinzaine, raison pour laquelle nous le relayons. Au-delà de la crise sanitaire, se profile déjà une crise économique de grande ampleur. A quelles conditions cette menace pourra-telle devenir une opportunité ? Une apocalypse-révélation ? Bonne lecture. 

Le Covid-19 ou l’opportunité de réguler une machine économique spéculative devenue folle

 

 

 

2 réflexions sur « Plutôt que le doigt qui la montre, regardons la lune avec Pierre-Yves Gomez »

  1. Bonjour Jean-Marc BOURDIN, Le titre et l’introduction à cet article de Pierre-Yves montre parfaitement les fondements de la recherche mimétique qui anime ce chercheur en sciences de gestion. En tant que syndicaliste , je saisis cette opportunité pour ma recherche, basée sur l’anthropologie découverte par René GIRARD, et pour définir une « philosophie de l’action » (je reprends ici les termes employés par Jean-Pierre DUPUY).

    J'aime

    1. Bonjour,

      Merci de votre commentaire. Pour un syndicaliste (je l’ai été brièvement moi-même), les travaux de Pierre-Yves Gomez, plus tourné vers l’action dans le monde du travail que les macro-économistes dans la mesure où il est un enseignant chercheur en gestion, sont une mine. Une de ses préoccupations majeures est le travail et il part plus volontiers des acteurs que des concepts abstraits : ainsi, il préfère parler par exemple de marchands que de marché. Ce faisant, il se situe clairement dans le cadre de pensée de René Girard qui aspirait à contribuer à une « science des rapports humains », expression qui me semble très révélatrice de ce déplacement vers le concret de ce que l’on nomme plus abstraitement sciences humaines et sociales ou humanités. C’est le sens profond de son auto-désignation d’anthropologue et de son refus de l’étiquette de philosophe.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s